Rapport des patients

Nous avons pu aider ces patients avec leurs dons

Les rapports de patients ont été créés par le Dr med. René Essomba, Josepha Ade Makaba (assistante du Dr Essomba) et Alina Berendsen (soutenant Bon Secours à Yaoundé).

François M. a 33 ans et vit à Mfou, un village près de la capitale Yaoundé. Il est père de cinq enfants, ce qui correspond à la moyenne nationale de 4,8 enfants, âgés de 6 à 12 ans. Bien que ses enfants soient de mères différentes, tous vivent avec lui.  La loi camerounaise prévoit qu'une fois que les enfants ont 7 ans, le père obtient automatiquement la garde des enfants et donc il a le droit de les emmener chez lui (même contre la volonté de la mère). Tous les enfants vont à l'école. Bien que François ne soit pas marié, il vit avec sa partenaire âgée de 27 ans. Comme elle n'a actuellement aucun travail, il s’occupe également d'elle. 

Francois M. fabrique des tambours (tam-tam) et des mortiers, qui sont utilisés pour écraser du manioc, de l'igname et d'autres racines. Pour trouver le bois pour son travail, François doit régulièrement marcher plusieurs kilomètres jusqu'à la forêt. Dans la forêt, il récupère des morceaux de bois sur mesure, qu'il emporte ensuite à Mfou pour le traitement. Il a souvent à faire son travail sans vêtements de sécurité appropriés. Les gants ne sont qu’occasionnels. 

Il y a 10 mois, François a remarqué un gonflement de ses testicules. Bien que ceux-ci ne fussent pas douloureux, ils enflaient de plus en plus. Le gonflement a rendu la marche pénible, rendant difficile l'exécution de son travail. Tout aussi problématique, les symptômes ont limité sa vie sexuelle. Au Cameroun, les enfants ont une valeur symbolique très élevée. L'infertilité est souvent expliquée par la sorcellerie. 

La partenaire de François n'ayant pas encore d'enfants, il s'inquiétait si elle allait rester avec lui s'il n’était pas en mésure de lui faire des enfants. Il est rare au Cameroun de ne pas avoir d’enfant à 27 ans. Incapable de rassembler les ressources nécessaires pour le traitement, François s'est tourné vers le Dr René Essomba. Le Dr Essomba a diagnostiqué une hydrocèle (accumulation de liquide dans le testicule), qu'il a opéré le jour suivant. Les examens de suivi ont montré un bon processus de guérison. La partenaire de François a été particulièrement ravie.

François envisage changer de profession en raison des conditions de travail dangereuses et aussi pour passer plus de temps avec sa famille.