Campagne OP

Le Dr René Essomba aide les patients démunis 




Campagnes de santé à Mbalmayo


Bon Secours soutient une fois par an une campagne de chirurgie, dirigée par le Dr René Essomba et le Dr Florent Lecina. Ces campagnes sont menées en coopération avec

  • l'Organisation camerounaise d'ostéosynthèseo,

  • du diocèse de Mbalmayoo,

  • l'hôpital Saint-Luc à Mbalmayoo et

  • le ministère de la santé du Cameroun


Gestion chirurgicale des séquelles post-traumatiques : Malalignement, pseudarthrose, ostéite post-fracture, perte de substance cutanée.
Rapport du Dr René Essomba

Une campagne d'une semaine a été organisée à l'hôpital Saint-Luc de Mbalmayo, consacrée au traitement des complications liées aux fractures à un coût très faible. La qualité des soins fournis et le bloc chirurgical bien équipé étaient très appropriés.

Au Cameroun, les fractures des os longs sont parmi les affections les plus fréquentes vues aux urgences, posant les problèmes suivants :

  1. Les patients souffrant de ces pathologies sont généralement issus des groupes les plus vulnérables de la société (chauffeurs de moto-taxi) et sont généralement sans ressources au moment de l'accident.

  2. La prise en charge des fractures est défaillante dans la quasi-totalité des hôpitaux du pays en raison du manque d'équipement nécessaire (appareils, instruments auxiliaires et implants). Être victime d'une fracture au Cameroun est presque toujours le début d'un véritable parcours du combattant pour les patients et les familles.

  3. Cette situation est la raison pour laquelle nos patients, déçus par la dureté du système, ne font plus confiance à nos hôpitaux et se tournent vers les guérisseurs traditionnels qui n'ont aucune connaissance scientifique. De là, ils reviennent vers nous, cette fois avec des complications supplémentaires.

  4. Même si les patients souhaitent se faire opérer, le délai de traitement est très long pour des raisons financières et organisationnelles. Les patients doivent souvent attendre plus de 15-20 jours pour une fixation par ostéosynthèse de leur fracture. La conséquence directe est que la plupart des patients souffrent d'une infection osseuse de type ostéomyélite.

  5. Et même si les patients peuvent payer financièrement leurs soins, les prix pratiqués dans les établissements de santé sont bien trop élevés pour un problème aussi courant qui est en train de devenir un problème de santé publique.

  6. L'impact économique de ces interruptions est crucial. Les personnes touchées sont principalement des jeunes (18-40 ans) et appartiennent à la population productive qui assure le revenu familial. L'absence ou l'interruption du travail de ces piliers de la famille pour cause de maladie, et ce pendant une longue période, ou pire, leur invalidité permanente en cas de mauvaise prise en charge, plongent la famille dans l'insécurité financière et dans un cercle vicieux de pauvreté qui affectera les générations futures.


Objectif de la campagne:

  • Sensibilisation de la population et des guérisseurs traditionnels à l'impact négatif des fractures négligées ou mal prises en charge sur la santé de la population.

  • présenter les différents traitements chirurgicaux actuellement disponibles et à appliquer en cas de complications déjà amorcées.

  • Formation de médecins et d'infirmières de Mbalmayo et des environs par des cours théoriques et pratiques sur les soins d'urgence aux patients ayant subi un traumatisme.

Aidez le Dr René Essomba à mener régulièrement des campagnes de chirurgie.

COMPTE DE DONS
Bon Secours Kamerun e.V.
Mot de passe : campagne OP
Raiffeisenbank Voreifel e.G.
IBAN. DE77 3706 9627 5743 0310 18
BIC. GENODED1RBC